Rechercher
  • jo psy reims

Bizarre, ce bonhomme têtard !

Mis à jour : 14 juin 2019

LB, 2 ans. De gauche à droite : ma sœur, mon papa, mon frère, ma maman, ma mamie.




Avant 3 ans, rien de concret n'émerge vraiment des gribouillages de nos enfants.







Ce n'est qu'à partir de 3 ans que leurs bonhommes sont reconnaissables, à travers ce qu'on appelle un "bonhomme têtard" (James Sully) : un même rond pour la tête et le ventre, quatre bâtons qui en partent pour figurer les membres. Le tour est joué ! Souvent, quelques détails très simples comme les cheveux permettent de reconnaître l'enfant.

Vers 5 ans, le tronc apparaît, auquel se rattachent les membres. Les détails s'individualisent peu à peu.

LB, 3 ans. Les deux personnages secondaires sont des bonhommes têtards : les membres sont rattachés à la tête. Le personnage central, lui, possède un tronc rose, dont partent les jambes et les bras. Ce dessin indique donc une transition dans l'acquisition du schéma corporel de l'enfant. Le petit dessinateur se distingue nettement de ses deux amies grâce à ses cheveux blonds coupés en brosse.

Vers 7 ans, les membres prennent du volume et les vêtements indiquent le sexe. Ensuite, les subtilités, plus ou moins importantes selon les talents des enfants, se font jour : le profil, le mouvement, les émotions.


Tout le monde n'est pas doué, moi la première... Mais ce n'est pas grave ! N'hésitez pas à vous faire plaisir, en partageant une pause-dessin et babillage avec votre enfant ! Lui/elle déposera ses questionnements psychiques (bien inconscients) sur la feuille. Quant à vous, vous consoliderez le lien qui vous unit, par la parole ou des silences, dans un moment complice à la fois ludique et puissant.


A vos crayons !

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now