RÊVE ÉVEILLÉ ET PSYCHANALYSE

                                                                                     DU TRANSFERT

      Le Rêve Éveillé est le pivot de la cure. Effectué toutes les 3 séances, il permet  de résoudre les problèmes de la psychanalyse classique où l'analyste est le support unique du transfert positif (nécessaire pour restaurer des imagos de base positives) et du transfert négatif (indispensable pour que puissent s'exprimer la violence pulsionnelle et l’ampleur des blessures). Quand ces deux aspects contradictoires se déposent sur lui seul, le thérapeute doit conjointement préserver le lien, mais aussi permettre le vécu et l’interprétation du rejet violent de ce lien. La situation est difficilement gérable, et les cures classiques sont longues, peinent à se terminer ou bien n'évacuent pas le négatif.

       Le Rêve Éveillé, lui, introduit une "Tiercéité" (André Green) entre le patient et l'analyste. Troisième pôle de la relation thérapeutique, il dévie une partie du transfert qui peut ainsi se projeter positivement sur l'analyste et négativement sur le rêve, ou vice-versa. Le lien thérapeutique est ainsi préservé, et le négatif peut s'exprimer.

                                                                          REVIVISCENCE ET RÉPARATION

       Le Rêve Éveille favorise la reviviscence du trauma par son vécu quasi hallucinatoire, grâce à l'activation des trois "passe-frontières" que sont les images, les émotions et les vécus corporels, favorisant un ressenti puissant. Cette intensité permet d'exprimer et de rejouer les éléments douloureux, sans pour autant effracter le patient puisque tout est exprimé par le biais symbolique des images du rêve.

       Le matériel visuel et émotionnel est conscientisé et interprété dans les deux séances suivantes. Liés par une « relation d’équivalence », patient et thérapeute travaillent ensemble à donner du sens aux contenus du rêve. L'analyste n'intervient que pour guider, évitant les interprétations brillantes qu'il cherche plutôt à faire trouver par son patient, pour une plus grande appropriation de ce qui veut se dire en lui.

      Les traumas sont rejoués symboliquement dans le Rêve Éveillé, mais dans cette relation d'équivalence, ils peuvent se finir autrement et libérer le patient de la compulsion de répétition.

                    La cure Rêve Éveillé est donc plus courte qu'une cure classique car les résistances sont abaissées.